Gagner de l’argent en jouant : l’exemple des jeux de combat

0
135
Jeune homme seul et portant un sac à dos sur fond bleu et orange

Parvenir à gagner de l’argent en jouant n’est pas si ardu, si tant est que l’on soit acharné et assidu. Liste des méthodes qui rapportent pour les joueurs de jeux de combat.

Gagner de l’argent en jouant est une utopie pour certains, et pourtant ! Les joueurs « professionnels » sont de plus en plus nombreux. Que ce soit dans des équipes dédiées, sponsorisé personnellement où encore streameur, nombreux sont les moyens de vivre de sa passion; que l’on soit talentueux ou simplement passionné. Voici une liste de possibilités prouvées et approuvées pour se verser un salaire et/ou gagner de l’argent en jouant :

Une jeune joueuse pointant sa main façon pistolet avec les ennemis du jeu Space Invaders derrière elle
  • Le joueur professionnel : Devenir le meilleur sur son jeu favori

    C’est l’option la plus évidente et la plus simple à concevoir; et paradoxalement la plus difficile à accomplir ! À l’image d’un Luffy, devenu célèbre pour sa victoire à l’EVO sur Street Fighter IV, ou d’étoiles montantes comme Wawa ou Shenzo ayant véritablement une chance de se hisser tout en haut du podium, les joueurs professionnels font partie d’un petit groupe d’élus qui vivent de leurs passions en participants aux divers tournois internationaux et sur des jeux bien précis qui rapportent.

    Pour la baston, la licence Street Fighter est en général celle qui paie le plus (le gagnant de l’EVO 2019 sur Street Fighter V, le japonais Bonchan, a remporté 31 706 $, c’est à dire environ 28 716 €). Il s’agit là toutefois de l’un des exemples les plus importants en la matière. Les circuits pro comme le Capcom Pro Tour permettent également d’aller de championnat lucratif en compétition qui rapporte. Contre-exemple : la série Tekken, bien que populaire, ne rapporte que très peu.

    Le niveau d’engagement que cela représente est titanesque et peu parviennent à se hisser au sommet, mais les meilleurs réussissent. Et avec la victoire viennent les équipes et sponsors, qui paient également le joueur pour représenter une marque.
Une joueur avec un casque rouge devant son écran d'ordinateur
  • Le joueur passionné : Streamer ses jeux sur Twitch/YouTube

    Beaucoup ont décidé de se consacrer à temps complet à la diffusion de ses parties sur des plateformes comme Twitch. Les raisons parmi les plus courantes sont que le streameur n’a pas réussi à atteindre le sommet; ou considère que son heure est passée; ou encore n’a pas plus d’intérêt que ça pour les compétitions officielles. Hormis cela, une rumeur persiste sur la toile : devenir un streameur à succès rapporte plus et est plus simple à accomplir que de devenir joueur pro.

    Même si la compétition est rude, les plateformes de vidéos eSport comme YouTube Gaming permettent de faire appel à la générosité des spectateurs, de vendre des abonnements à sa chaîne, et d’être également sponsorisé par des marques pour en faire la promotion à l’écran, sans compter la publicité vidéo. Une bonne manne financière qui repose sur la régularité, la persistance, la personnalité et l’originalité. Voilà une bonne manière de gagner de l’argent en jouant. Les diffuseurs avec une popularité moyenne parviennent en général à gagner entre 1000 et 2000 € par mois, tandis que les plus connus peuvent gagner des sommes folles.
Jeune homme entouré de peintures
  • Le joueur créatif : Réaliser son propre jeu

    Bien plus fréquent qu’on ne le croit, d’anciens joueurs pro, semi-pro ou amateurs inconditionnels décident d’utiliser leur expérience et leur expertise pour créer leur propre jeu ou contribuer à leur développement (comme Justin Wong sur Power Rangers: Battle for the Grid).

    Étudier des jeux d’un même genre pendant des années permet de jouir de compétences particulières et de donner une vue unique de ce que devrait être le jeu idéal pour soi, car les bons créateurs réalisent en général quelque chose auquel ils aimeraient jouer mais qui n’existe pas (ce qui est aussi applicable aux livres, films, etc…). En dehors des jeux de combat, on peut citer les éternels succès que sont Minecraft, Braid ou encore Stardew Valley, réalisés par une seule personne et encensés par la critique et les joueurs.

    Un travail titanesque de nouveau mais extraordinairement payant. Pour les intéressés, voici un petit guide pour se lancer.

Cette liste est non exhaustive et fera l’objet d’une évolution au fil des mois. Si vous avez une suggestion, merci de la laisser en commentaire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici