[Guide] – Comment créer un jeu de combat en 2D

comment-creer-jeu-de-combat-darkstalkers-vampire-savior

Que ce soit les logiciels à utiliser, les ressources nécessaires ou les spécificités liées à la 2D, ce guide couvre l’essentiel de la création d’un jeu de baston dans les règles de l’art

Peu importe les raisons : passion, projet personnel ou ambition professionnelle, les motivations pour créer un jeu de combat sont nombreuses. Dieu sait si l’Occident manque cruellement de jeux de baston de qualité en comparaison avec le Japon, et c’est pour cela qu’il devient urgent que des âmes créatives et déterminées se mettent au boulot, pour nous tous ! C’est donc à ces aventuriers du graphisme, de ces titans du logiciel et de la jouabilité que s’adresse ce guide !

comment-creer-jeu-de-combat-xmen-vs-street-fighter-capcom

Pourquoi la 2D ?

La 2D s’adresse à un public particulier mais reste indémodable. Quand certains prédisaient que la 3D allait prendre le dessus et annihiler le reste, on trouve finalement la 2D au sommet cette année, comme avec Under Night In-Birth ou BlazBlue par exemple, ou encore des simili-2D comme Dragon Ball FighterZ ou Guilty Gear Xrd Revelator, dont les modèles sont en 3D mais apparaissent en 2D. Mieux, nombre de jeux en 3D comme Street Fighter V utilise les mêmes mécaniques de déplacements droite-gauche uniquement sur surface plane, pour donner la 2,5D, qui est un format très proche.

La 2D est la source des autres formats, ce qui signifie que maîtriser la 2D, c’est se préparer pour tous types de jeux de combat.

comment-creer-jeu-de-combat-unity-logiciel

Quels logiciels utiliser ?

Tout dépend si vous avez des compétences en programmation ou non. Il est possible de créer un jeu au rendu véritablement satisfaisant sans taper une seule ligne de code, mais pour tous ceux qui souhaitent personnaliser leur création au maximum, connaître le C++ ou le C# est un atout indéniable (qu’il est très simple d’apprendre en ligne par ailleurs, et même gratuitement).

    • Unity est le moteur graphique de référence et il dispose de l’Universal Fighting Engine (plus pour la 2,5D), un outil complet et qui peut faire gagner beaucoup de temps puisque tout est déjà préprogrammé pour cet usage. Des connaissances en C# sont requises, mais le logiciel est plutôt simple d’accès.
    • M.U.G.E.N est probablement le plus accessible et le plus populaire des créateurs de jeux de combat en 2D. Sorti en 1999, il continue encore aujourd’hui de motiver foule de créateurs amateurs et ne requiert aucune connaissance préalable en programmation. Le rendu est certes plus limité qu’Unity mais la communauté est incroyablement active et les ressources partagées (animations toutes faites, combattants inspirés de nombreux franchises, niveaux, musiques, etc…) sont nombreuses.

D’autres logiciels comme Game Maker, Fighter Creator ou Fighter Maker 2002 sont également disponibles mais sont soient moins adaptés, soit difficilement trouvables.

En quelques mots : si le code ne vous fait pas peur, que vous connaissez ou désirez apprendre le C# et souhaitez un niveau de création professionnel, alors Unity est pour vous. Si vous n’aimez pas le code, que vous souhaitez plutôt un logiciel en cliquer/déposer avec de nombreuses ressources déjà disponibles et désirez vous lancer dans une production amateur/de fan, alors M.U.G.E.N est le bon choix.

comment-creer-jeu-de-combat-street-fighter-III-3rd-strike

Le processus de création

Avant de se lancer, il faut savoir que les jeux de combat en 2D ont la réputation d’être très difficiles à réaliser. Le nombre de mouvements par personnage à créer, les systèmes d’enchaînements avancés et les animations en général sont un travail titanesque qui requiert la plupart du temps plus d’un homme. Avoir un ou plusieurs partenaires ne sera pas de trop.

Chaque image doit être dessinée séparément et, sachant qu’une animation peut être composée en moyenne de 5 à plus de 30 images… on imagine aisément la somme de travail que cela implique lorsque l’on doit dessiner un simple coup spécial. Il faut véritablement penser à la moindre action comme bloquer, choper, sauter, se baisser, courir, encaisser, se protéger, etc… (pour se faire une idée, voici la liste des images dédiées aux animations des combattants de Street Fighter III: 3rd Strike).

Si vous n’avez pas de graphiste sous la main,ou si vous ne désirez pas le faire vous même, c’est là que M.U.G.E.N. est utile puisqu’il offre de nombreuses bibliothèques de personnages déjà créés. En revanche, l’originalité ne sera pas vraiment là.

Bien que difficile, ce processus est réalisable mais demande un sérieux à toute épreuve et surtout de la passion. Des partenaires fiables avec une palette de compétences différente des vôtres peuvent aider.

comment-creer-jeu-de-combat-marvel-vs-capcom

La clé ? Les animations

En 2D, les animations sont de réputation plus difficiles à réaliser. La 3D a la chance de ne demander « que » la création d’un modèle puis son squelette fera le reste. Nul besoin de redessiner quoi que ce soit, juste ordonner au logiciel de lui faire bouger tel membre dans tel direction. En revanche, le rendu d’un jeu 2D dessiné à la main est souvent bien plus satisfaisant.

La solution idéale reste la conception d’un jeu en 2,5D comme les Guilty Gear Xrd. Des modèles 3D, plus faciles à animer, mais une plastique cartoon qui ressemble à s’y méprendre à de la 2D.

La jouabilité 2D

Les personnages d’un jeu de combat en 2D déambulent sur une surface plane, peuvent avancer en avant et en arrière, sauter dans les mêmes directions et ainsi de suite. Les attaques primordiales pour ce type de baston sont les projectiles style hadouken, coups sautés comme les shoryuken et les anti-airs, permettant de se défendre contre les bonds de ses adversaires. Relativement classique et sans surprise mais diablement efficace. Un simple coup d’oeil aux Street Fighter en 2D devraient mettre tout le monde sur la voie.

Test-under-night-in-birth-exe-latest-wagner-unist

Des mécaniques uniques

Créer un jeu de baston, c’est bien beau, mais encore faut-il convaincre son auditoire que celui-ci vaut la peine d’être joué. Ainsi le premier point à travailler est incontestablement les… enchaînements ! Élaborer des attaques qui s’emboîtent dans une symphonie de bourre-pifs est l’un des côtés les plus jouissifs de ce type de jeux.

Que ce soient de simples coups ou des cancels (c’est à dire des attaques que l’on peut interrompre pour en démarrer d’autres), le danger au final est de donner la possibilité au joueur de créer des enchaînements infinis. L’équilibre des combos est primordial pour une expérience de jeu optimum. Chaque jeu de combat 2D dispose de ses propres mécaniques, dont il n’est bien évidemment pas interdit de s’inspirer.

Il est fréquent d’avoir également des air dashes (c’est mouvements en avant ou en arrière rapides lorsque l’on est en l’air), permettant de donner plus de vitesse aux affrontements. De même, les contre-attaques et autres Guard impacts permettent de pimenter le gameplay général et d’augmenter l’intensité.

Les supers pouvoirs que l’on peut activer une fois une jauge remplie sont aussi monnaie courante, et il ne suffit que d’un certain nombre de coups portés à son adversaire pour les débloquer.

De nouveau, il est conseillé de voir ce qui fonctionne chez les autres jeux du genre, de répliquer quelques mécaniques et d’en élaborer une ou deux nouvelles qui vont vraiment donner à votre jeu une touche unique sans pour autant dépayser les fans de baston.

Le monde est à vous

Il n’y a de limite aux possibilités de création que l’imagination et l’huile de coude que l’on est prêt à y mettre. La France, La Belgique, la Suisse ou encore le Canada n’ont jamais brillé par leur ingéniosité en termes de jeux de combat et il est temps d’y remédier. Sachant que les éditeurs importants comme Ubisoft ou que les studios comme Sloclap et Dontnod n’ont aucunement en projet des jeux de baston dignes de ce nom, il n’y a que les passionnés pour relever le niveau.

Tous les outils et le savoir nécessaires sont disponibles gratuitement, sur la toile, et nul doute que la communauté très active des jeux de baston francophones se fera un plaisir de guider et d’épauler les créateurs. Qui aura le cran de réaliser LE jeu de combat occidental que l’on attend tous depuis des décennies ?

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés baston et des astuces pour améliorer votre jeu !

Laisser un commentaire