Entrevue avec Olivier « Luffy » Hay, poids lourd de la scène Street Fighter V

olivier-luffy-hay-interview-medaille

Le champion français de Street Fighter fait part de sa performance à l’EVO 2018 et donne des conseils pro à la nouvelle génération de joueurs

luffy-evo-2018-xian

ExoBaston – D’après nos recherches tu as 31 ans, est originaire de Paris et travailles dans la publicité. Est-ce que cela résume correctement ton existence actuelle ?

Olivier « Luffy » Hay – Je ne travaille plus dans la publicité depuis deux ans. Je suis pro-gamer à plein temps et je n’ai pas d’autre activité à côté.

Tu es joueur professionnel depuis tes 23 ans et a franchi la barre fatidique de la trentaine (et tu n’es pas le seul). Comment te vois-tu d’ici 5-10 ans ? Comme un Daigo, c’est à dire à continuer d’enchaîner les tournois, ou comme un Aris (ancien joueur pro de Tekken et webmaster d’Avoiding The Puddle) à gérer ta propre chaîne Twitch et à commenter les compétitions ?

Ça va dépendre surtout de mon niveau de jeu. C’est si je vois que mon niveau est en déclin et que je n’arrive plus à « performer », puisque l’objectif d’un pro-gamer est de « performer », de porter haut et fort les couleurs de son sponsor. Si je vois que ça commence à vraiment s’essoufler, effectivement là… Je chercherais toujours à rester dans le milieu du jeu vidéo, de l’eSport, peut-être devenir un coach ou un manager; où même simplement faire du streaming découverte des nouveaux jeux de combat qui sortiront.

Mais oui en tout cas, je pense que je chercherais une activité alternative à celle d’aujourd’hui et, si comme Daigo ou même Sako je vois que j’ai toujours de très bonnes performances, là pas de souci je pense que je continuerais à jouer. Ce qui est bien dans le milieu du jeu de combat comparativement à d’autres secteurs comme League of Legends par exemple, c’est que les joueurs sont beaucoup plus vieux et l’expérience joue un rôle assez important. Alors que sur League of Legends, un joueur de 25 ans va dire : « ça y est, j’suis retraité ! », quoi.

luffy-evo-2018-menard

Revenons à ta performance de l’EVO 2018. Tu as terminé 5ème, ex-aequo avec Fujimura. Quelle a été ton impression de cette édition ? 

Cette édition était très très bien organisée, comme les autres éditions. Tout est vraiment millimétré en termes d’horaires. Si on te dit que ta poule commencera à 10h, elle commencera à 10h, quoi. Si tu n’est pas là à 10h15, tu es éliminé. Que ce soit Luffy ou n’importe quel autre joueur, c’est pareil !

C’est un tournoi assez long et assez éprouvant, dans la mesure où on est quand même plus de 3000 participants. Ça signifie qu’il y a énormément de tours, ça signifie également qu’il y a de l’attente parce que lorsque tu es dans la partie haute du bracket (diagramme en arbre représentant la série d’affrontements durant un tournoi ndlr), pour pouvoir avancer, ben tu dois attendre ceux de la partie basse du bracket. Imaginons que tu as tes poules à 8h du matin, tu sais que tu rejoueras plus tard, mais genre à 15h-16h. Donc t’as vraiment de l’attente et c’est vraiment fatiguant, surtout quand tu viens de loin et que tu tapes quand même un jetlag.

Là, en l’occurrence l’EVO, j’ai fait 5ème donc j’ai joué les trois jours : vendredi, samedi et dimanche. Je suis arrivé à Las Vegas le mardi et j’ai joué le vendredi. D’habitude je prends une semaine, dix jours, pour compenser le jetlag mais là je ne pouvais pas car le week-end d’avant j’avais un tournoi au Danemark.

olivier-luffy-hay-interview

Ta performance a été vraiment excellente, malgré une défaite contre l’Akuma de Tokido. Qu’est-ce qui à ton avis a fait pencher la balance ?

À mon avis il était plus préparé que moi. Je pense que lorsque je suis passé top 8, je connaissais mon adversaire, Cool Kid, et j’ai pu me préparer psychologiquement à affronter ce joueur, à jouer ce matchup. J’ai remporté la victoire contre Cool Kid, et je savais que j’allais jouer contre Tokido. Je savais que j’allais le jouer mais 10 minutes avant. Je pense que, mentalement, je n’ai pas fait un bon travail dans la mesure où je n’ai pas réussi à me mettre dans le bain de : « mon prochain adversaire c’est Tokido et donc je vais jouer contre Akuma, donc je dois jouer de cette façon ».

À mon avis, je n’ai pas réussi à me mettre dans ce bain là, alors que lui a perdu contre Fudo en winner, ce qui l’a amené en loser bracket et directement il jouait contre moi, qui joue le même personnage que Fudo. Donc lui, psychologiquement, il était plus préparé à « je rejoue contre R.Mika, ben je suis prêt parce que je viens de perdre contre le personnage ». Je pense que ça s’est beaucoup joué là… J’aurais pu gagner mais ce jour là, il a été bien meilleur.

Depuis ta victoire à l’EVO 2014 sur Ultra Street Fighter IV, les joueurs européens sont pris au sérieux. Comment vois-tu la scène actuelle au niveau de l’Europe ?

Elle a progressé depuis ces deux ou trois dernières années. Avant, j’étais un peu le porte-étendard de l’Europe. Maintenant, ce qui est bien, c’est qu’il y a Problem X au Royaume-Uni et Phenom en Norvège, ainsi que moi-même en France. Nous trois, nous avons un niveau vraiment très bon, un niveau international. Nous sommes facilement dans le top 15-20 mondial, voire 10-20. Ça fait vraiment du bien dans la mesure où je peux vraiment avoir des partenaires d’entraînement qui sont plus forts.

C’est donc plus simple de s’entraîner, de progresser et ce qui est bien maintenant c’est qu’en Europe, il y a un peu plus de joueurs sponsorisés grâce à la ligue anglaise Gfinity. Qui dit sponsoring dit plus de fonds, et dit surtout que ces joueurs en question vont pouvoir effectuer des voyages à l’étranger pour progresser. À mon avis, ça fait une émulation un peu globale pour tout le monde. Tout le monde peut progresser et, au fur et à mesure que le temps avance, l’Europe sera une contrée de plus en plus forte.

olivier-luffy-hay-interview-manette

Quels conseils aurais-tu à donner à la jeune génération de joueurs qui aimeraient atteindre le sommet ? Comment faire pour atteindre le top 8 quand on a 20 ans ?

Je pense que le point le plus important, c’est surtout de se remettre en question. Lorsque l’on joue, et que l’on perd, il ne faut pas hésiter à re-regarder ses replays. En fait, l’important, c’est quand on a perdu comment devenir plus fort, et comment ne pas réitérer cette défaite là. C’est un gros travail sur soi-même ! Il y a énormément de joueurs qui depuis une dizaine d’années sont sur le circuit, mais malheureusement ils ne gagnent pas parce qu’ils jouent toujours de la même façon

Justement, ils essaient de progresser à leur rythme mais je pense que c’est trop lent et ils pourraient vraiment aller plus loin en faisant un travail analytique de leur jeu, tout simplement. Il ne faut pas hésiter non plus à être ouvert d’esprit et à poser des questions à des gens plus forts en leur demandant ce que l’on pourrait faire de mieux, « est-ce tu penses que je devrais faire-ci, je devrais faire ça, qu’est-ce qui ne va pas dans mon jeu ? ». Il y a beaucoup de joueurs qui ont possiblement trop d’ego et qui ont peur de demander…

Si tu as perdu et que tu ne comprends pas pourquoi tu as perdu, ça reste une problématique et à mon avis il y a un très gros volet théorique que de nombreux joueurs de jeux de combat n’ont pas, en fait. Ça tu peux l’apprendre uniquement si quelqu’un te l’apprends, puisque tu ne peux pas forcément le savoir par toi-même, sauf cas particulier. Je pense qu’il faut lire énormément de tutoriaux sur les jeux de combat, regarder énormément de vidéos, mais surtout demander de l’aide à quelqu’un de plus fort que soi. Il comprend peut-être quelque chose que tu ne comprends pas et c’est ça, justement, qui t’empêche de progresser.

luffy-evo-2018-cool-kid

Est-ce que tu as eu quelqu’un en particulier qui t’as aidé à analyser tes combats ?

Non, mais par exemple si je vais m’entraîner au Japon, je ne vais pas hésiter à demander à Tokido, dans le matchup R.Mika-Akuma par exemple, « qu’est-ce que tu penses que je devrais faire de mieux ? ». J’hésite vraiment pas, même si théoriquement nous sommes des joueurs du même calibre. Je peux aller voir Daigo demain et lui demander : « qu’est-ce que tu penses que je dois faire contre le matchup Guile parce que je suis en galère de ouf ». Après libre à lui de me répondre ou pas ! Mais en tout cas j’ai tenté, et imaginons qu’il me réponde : « ben écoute, contre Guile, tu dois jouer comme-ci, comme-ça », ben franchement ça me mâche le travail.

Quels sont selon toi les joueurs à potentiel ?

Pour les joueurs francophones j’en vois un, Akainu de la team Fnatic qui a du potentiel. S’il adopte la bonne façon de travailler, je pense qu’il peut vraiment aller loin.

Sur la scène internationale, aux États-Unis il y a en a un qui s’appelle Terrence, un joueur de Chun-Li que je ne connaissais pas. J’ai eu l’occasion de jouer contre lui lors d’un tournoi à Chicago et il m’a agréablement surpris.

Pour ce qui est du Japon, tu as John Takeuchi qui est un très jeune joueur entre 18 et 20 ans qui fait pas mal fureur. Il a fait deuxième à l’EVO Japan et quand tu sais qu’au Japon la compétition est très très rude, une belle deuxième place c’est quand même assez prometteur pour la suite. Il évolue dans le meilleur environnement possible pour un joueur de jeux de combat.

luffy-evo-2018-r-mika

On entend beaucoup que Street Fighter V est très différent en termes de gameplay par rapport aux précédents épisodes de la franchise. Qu’en penses-tu ?

Effectivement, Street Fighter V est différent, mais tous les Street Fighter sont différents en termes de gameplay. Mais sa particularité c’est qu’il a été conçu pour être beaucoup plus accessible aux joueurs occasionnels. Donc ils ont rajouté des fonctionnalités permettant de faciliter l’exécution des combos par rapport aux précédents Street Fighter. Que ce soit moi ou un joueur amateur, en vrai il pourra effectuer les mêmes enchaînements que moi car l’exécution n’est pas du tout un facteur déterminant dans ce jeu. Il y a d’autres facteurs comme la réaction pour punir des coups, pour anti-air, pour trouver une ouverture de garde…

Les réactions sont ce qui différencie un peu les joueurs professionnels des autres joueurs. Sauf que dans Street Fighter V, il y a de l’input lag (délai entre le moment ou l’on presse une touche et le déclenchement de l’action ndlr), il y en a plus que dans les autres jeux de combat ou que dans les autres Street Fighter, ce qui fait que pour un joueur comme moi ou un joueur amateur, c’est très dur de réaliser des actions en réaction à ce que fait l’adversaire. Toutes les actions réalisées sont un peu aléatoires; je vais faire un coup non pas parce que je vois que tu as avancé, mais en fait je vais faire un coup parce que je pense que tu vas avancer et ça, c’est toute une différence.

Il y a donc une variable totalement aléatoire à gérer. Ce qui faisait la force des gros joueurs c’est qu’ils arrivaient facilement à lire les autres joueurs. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus dur parce que d’une, il faut le lire et de deux, l’action que tu vas faire est en prévention, plutôt qu’en réaction.

luffy-interview-street-fighter-v-saison-4

Une prédiction quant aux personnages de la saison 4 ? Qui aimerais-tu voir arriver ?

J’aimerais voir Rose arriver, qui est mon personnage de prédilection sur Street Fighter IV. Ensuite je pense que Evil Ryu sera un ajout puisque dans le dernier trailer de Street Fighter V de la saison 3, on voit un peu Evil Ryu. Après je ne sais pas trop ce qu’ils vont mettre. Soit ils repartent sur des personnages de la saga Street Fighter Alpha, soit ils repartent sur des personnages de la saga Street Fighter III. Je sais que certains joueurs souhaitent revoir Elena, Viper… Donc on verra bien si ce sont des personnages qui vont arriver.

Un dernier mot pour la route ?

Je souhaiterais simplement remercier mes sponsors qui sont RedBull et Beşiktaş. Beşiktaş qui est l’équipe de football. À noter que je pense que je suis le premier joueur de versus fighting sponsorisé par une équipe de foot, donc je suis plutôt fier de cela.

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés baston et des astuces pour améliorer votre jeu !

1 commentaire sur “Entrevue avec Olivier « Luffy » Hay, poids lourd de la scène Street Fighter V”

  1. Ping : Celtic Throwdown 2018 : la finale de SFV dantesque entre Problem X et Akainu [vidéo] - ExoBaston

Laisser un commentaire