[Test] – Street Fighter V: Champion Edition : Seth à la maison

0
239
Le logo de Street Fighter V: Champion Edition avec Ryu et Chun-Li

Capcom sort une dernière Champion Edition de Street Fighter V en forme de point final. Test sur son contenu, son netcode et ses promesses.

Lorsque l’on évoque Street Fighter V, malgré une communauté toujours présente et un statut de favori de la scène baston virtuelle, un goût amer vient se faufiler. Celui des promesses déçues, du marketing outrancier et des désillusions continues malgré un potentiel incroyable. Se bonifiant avec le temps, Capcom offre ici une Champion Edition agrégeant l’ensemble des ajouts. Alors, est-ce que ça vaut le coup ? Oui et non.

street-fighter-anime-expo

T’as changé chéri

Depuis sa sortie catastrophique en février 2016, Street Fighter V a fait d’énormes progrès. Enfin, il a fini par donner ce que tout le monde était en droit d’attendre : c’est à dire un mode arcade, histoire et une expérience en ligne suffisamment policée pour ne pas assister à des déconnexions constantes en cas de défaite sans aucune pénalité.

L’équipe de base de 16 combattants grimpe désormais à 40 personnages, tandis que le nombre de niveaux est désormais fixé à 34; sans oublier les costumes additionnels qui eux se chiffrent à plus de 200. C’est beaucoup. Seuls quelques stages et tenues estampillés Capcom Pro Tour manquent à l’appel.

En clair, si vous avez bûché depuis le début pour gagner votre Fight Money et dépensé de l’argent en veux-tu en voilà pour acquérir tout le contenu additionnel, et bien quasiment tout est disponible dans la Champion Edition. Si celle-ci coûte 29,99€ pour les nouveaux acquéreurs, les fidèles, ceux ayant payé le jeu au prix fort au lancement seront contents de savoir qu’ils peuvent également faire l’acquisition de cette édition afin de compléter leur collection pour la bagatelle de 24,99€. Un énorme 5€ de rabais… C’en est presque insultant.

Niveau gameplay, l’ajout notable d’un second V-Skill et d’un second V-Trigger ajoute un peu de personnalisation bienvenue.

Le personnage de Street Fighter V Seth sous sa forme féminine

Mais alors, qu’y a-t-il de vraiment nouveau ?

Seth… Le 40ème personnage et grand méchant de Street Fighter IV a débarqué le jour de la sortie de la Champion Edition. En somme, tout était déjà disponible avant mais au lieu d’être vendu séparément au prix du lingot, il suffit de ne sortir le chéquier qu’une fois. Force est de constater qu’il y a de quoi faire et que cela contentera les nouveaux venus qui pourront s’essayer aux modes entraînement et défi, très bien faits, pour apprendre les rudiments du jeu avant de se lancer dans les lobbies ou les combats amicaux/classés en ligne.

Et ce netcode mon bon Slimane ?

Suite au mod créé par la communauté, ayant décidé de régler les innombrables problèmes posé par le netcode de base, l’éditeur japonais s’est décidé à en sortir une nouvelle version quelques jours après la sortie de sa Champion Edition. Il s’agit au mieux malheureusement d’un pansement sur une jambe de bois qui a pour principale fonction de bloquer le mod dérangeant et de rejeter les problèmes de connexion sur les joueurs eux-mêmes…

Verdict

Les personnes n’ayant pas encore fait l’acquisition, du tout, de Street Fighter V ont toutes les raisons du monde de se lancer. Il y a beaucoup de viande sur l’os et l’expérience générale de jeu reste suffisamment divertissante, à défaut d’égaler le fun que dégagent ses prédécesseurs SF4 et SF3, pour être conseillée.

Certains défauts originels de Street Fighter V subsistent toutefois, à commencer par le netcode, qui reste encore aujourd’hui une incompréhensible catastrophe.

Par contre, si vous avez déjà SFV, passez votre chemin.

7-10-note-exobaston-test
C’est bonC’est mauvais
Énormément de contenuUn netcode à la rue
Version la plus complète
à ce jour
Un rabais ridicule
pour ceux ayant déjà
le jeu
L’aura de la licence
Street Fighter
Beaucoup de mauvais
souvenirs

Ce test de Street Fighter V: Champion Edition a été réalisé avec la version dématérialisée sur PC, gracieusement fournie par Capcom.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici