[Test] – Street Fighter 30th Anniversary Collection : l’hado honnête

4
339
street-fighter-30th-anniversary-Capcom-test-digital-eclipse

Capcom revient avec une compilation de jeux Street Fighter qui ont fait sa gloire. Véritable hommage ou pompe à fric éhontée ?

L’attente fut longue pour ceux qui attendaient l’adaptation de Street Fighter III: 3rd Strike sur PC et consoles modernes. Depuis la version Online Edition sur Playstation 3 et Xbox 360, les fans ont dû se diriger vers Fightcade, plateforme d’émulation en ligne imparfaite mais très prenante pour tous les amateurs de jeux de baston old school, afin de s’affronter sur leur SF favori. Pourquoi seulement 3rd Strike entends-je ? Il y a 12 jeux en tout vous dites ? Il ne faut pas se mentir, la plupart des acquéreurs potentiels de cette collection le feront pour ce jeu principalement, qui reste le meilleur Street Fighter jamais créé. Vous pouvez d’ailleurs vous procurer Street Fighter 30th Anniversary Collection chez notre brillantissime partenaire GamesPlanet pour pas cher. SF30-SSF2-01-Capcom Il n’est pourtant pas seul dans cette compile ! Ainsi, Street Fighter, Street Fighter II, Street FIghter II’, Street Fighter II’ Hyper Fighting, Super Street Fighter II The New Challengers, Super Street Fighter II Turbo, Street Fighter Alpha 1,2,3, Street Fighter III New Generation et Street Fighter III 2nd Impact complètent ce tableau. Une liste généreuse qui met l’accent sur les versions arcade de chacun de ces jeux. Sur cette douzaine, quatre d’entre eux sont désormais jouables en ligne : Hyper Fighting, IIX, Alpha 3 et 3rd Strike. La question principale est donc de savoir si Capcom essaie de refourguer une douzaine de ROMs avec un émulateur perso pour 39,99 € ou s’il y a quelque chose de plus qui justifie ce tarif. Street Fighter 30th Anniversary Collection-02-capcom

Dis papa, qui c’est Ryu ?

Une fois le jeu lancé, force est de constater que Capcom et Digital Eclipse ne se sont pas embarrassés à créer une bande-annonce ou une vidéo d’introduction. On entre directement dans le vif du sujet, ce qui inquiète déjà quant aux finitions du titre. On se trouve alors face à la possibilité de jouer hors-ligne, en ligne et d’en savoir plus sur la série grâce à un mode musée. Les menus sont certes extrêmement réactifs et rapides mais c’est terne… les couleurs ne hurlent pas «youplaboum HU, c’est la compile du siècle ». Au niveau des jeux eux-mêmes, on obtient les versions dites « Arcade Perfect », avec son lot de nostalgie et de bugs. Leur émulation est en revanche excellente. Certains regretterons que la version de 3rd Strike ne soit pas la Online Edition, plus fournie, mais passons. L’affichage de chaque jeu se divise en trois : les aspects original, plein (zoomé) et étendu avec en sus les filtres TV et Arcade pour les fanatiques qui voudraient revenir aux fameuses lignes horizontales. Le mode hors-ligne propose, en plus du solo, le versus en local pour les 12 titres et il est possible d’effectuer des sauvegardes temporaires (savestate). SFA3_R_Mika-Cody-03-Capcom

Tout Urien

Seuls quatre jeux ont en revanche reçus un mode entraînement et un mode en ligne et l’ensemble de cette collection s’articule autour d’eux au final. Premier mauvais point : lors de vos combats en ligne, Capcom inflige au joueur 3 images de retard (frames) par défaut… c’est à dire qu’il faut aller fouiller dans les options pour mettre cela à zéro et donc avoir une réactivité bien meilleure lors de la pression de boutons. Un choix assez inexplicable et qui peut avoir des conséquences dévastatrices sur vos prestations. La recherche d’adversaire est par contre simple, même s’il est impossible de voir une quelconque indication de la qualité de sa connexion. Le joueur ne se retrouve qu’avec un nom et tombe parfois dans des combats au lag intenable. En revanche, la qualité du netcode dit « rollback »similaire à celui disponible sur GGPO (un prédécesseur de Fightcade) et Street Fighter V tient la route la plupart du temps. Effectivement, nous n’avons eu que très peu de lag sur la centaine de combats en ligne effectués, peut-être 5 à 8 d’entre eux. SF30_SF1-06-Capcom Après chaque victoire, le joueur est renvoyé sur un écran affichant quel joueur a gagné avec possibilité de revanche. L’esthétique triste de cette coupure rompt avec l’immersion, ce qui n’est pas du meilleur effet mais fait malgré tout le boulot. On aurait aimé voir la tronche écrasée de l’adversaire avant de voter pour une revanche, comme Street Fighter en a l’habitude. La création de salon est de mise, avec jusqu’à 4 joueurs et un mode spectateur. Chaque joueur choisit le jeu auquel il voudrait jouer avant que celui de l’un des deux ne soit désigné au hasard. Efficace. Street Fighter 30th Anniversary Collection-04-capcom

Une nuit au musée

La section Musée de Street Fighter 30th Anniversary Collection renferme pas mal de contenu intéressant. Des heures de musique, d’histoire et de visuels haute-définition qui révèlent énormément quant à l’histoire de la franchise et de ses personnages. Observer les versions numérisées des croquis de Street Fighter II par exemple a quelque chose de magique qui rappelle de bons souvenirs. Pour le coup, on sent qu’un soin particulier a été apporté à cette partie. Quelles que soient les imperfections de cette compilation, il ne faut pas oublier qu’elle renferme 12 titres d’une qualité exceptionnelle. Old School, certes, mais au gameplay incroyable, au design reflétant son époque avec des niveaux de difficulté parfois complètement tarés. Le novice n’ayant jamais connu l’ère pré-Street Fighter IV tombera des nues et les plus expérimentés revivront la légende. Street Fighter 30th Anniversary Collection-05-capcom Conclusion Street Fighter 30th Anniversary Collection est un concentré de nostalgie qui intéressera tout d’abord les joueurs des années 90. Réunir d’aussi grands noms de la baston peut-être risqué, mais le travail fourni par Capcom et Digital Eclipse est correct à défaut d’être parfait, et les quelques fonctionnalités du mode en ligne et le mode entraînement suffisent à s’amuser de longues heures durant. En revanche, les couleurs ternes de l’interface et le manque de raffinement général de la présentation sont regrettables. De plus, presque aucune modification n’a été apportée aux jeux de base, ce qui est un peu… feignant ? Le sourire revient lorsque l’on découvre la multitude d’éléments du mode musée et les nombreuses anecdotes qu’il renferme. Plus stable que Fightcade, il pourrait être une plateforme en ligne durable pour les joueurs de Street Fighter si la base d’utilisateurs ne faiblit pas trop au fil des mois. street-fighter-30th-anniversary-note-7-10-capcom
C’est bon :
  • 12 jeux d’exception
  • Une émulation propre
  • Un mode en ligne honnête
  • Le musée et sa tonne de contenu
  • Le mode entraînement
  • Une rejouabilité infinie
C’est mauvais :
  • Interface terne
  • Aucune modification des jeux
  • Options en ligne limitées
  • Seuls quatre jeux en ligne
  • Filtres graphiques faiblards
La version de Street Fighter 30th Anniversary Collection testée est celle disponible en téléchargement sur Steam, sur PC. 

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici