[Test] – Fight Crab : Coquillages et Crabes armés

2
397
Fight Crab test Exobaston

Marre d’être constamment associé à la mayonnaise, le monde crustacé décide d’en découdre.

Méfiez-vous, une armée de crabes armés jusqu’aux dents a quitté l’océan. Et ils sont munis de katanas, de shurikens, de flingues et même de fusées. Bienvenue sur notre test de Fight Crab, créé par Calappa Games et édité par Mastiff. Ce futur nid à “meme” est (avant-tout) un jeu d’arène 3D dans lequel crabe, homard et autre crustacé s’affrontent à pince nue et/ou armé.

Cette sale bestiole a volé mon couteau

Avec une thématique pour le moins déconcertante, Fight Crab se veut surtout original quant à la quantité d’objets divers disponibles dans l’unique but de se mettre sur la tronche. En effet, les nombreuses armes contondantes et autres armes à feu permettent de retourner un match en une seconde, si toutefois bien utilisées. De plus, et selon les différents stages, des éléments du décor peuvent être aussi fatals, il est donc intéressant de repérer les petits détails de chaque niveau.

Pour rappel, il s’agit d’un jeu d’arène 3D dans lequel il faudra retourner son adversaire sur le dos puis le garder dans cette position pendant trois secondes afin de se proclamer vainqueur du combat. En ce qui concerne les touches du jeu (manette conseillée), il y a notamment un bouton pour chaque pince. Il est possible (évidemment) d’attaquer et/ou de se défendre avec chacune de ses deux pinces, ce qui rend la jouabilité assez intéressante en ce qui concerne la notion de timing.

Pour tout le reste du gameplay, c’est un joyeux bordel. Ne vous méprenez pas : Fight Crab n’a pas pour vocation d’être le prochain triple A du jeu de combat. C’est une œuvre indépendante à assez bas prix (16,79€ sur Steam). Certains éléments perturbateurs méritent tout de même d’être soulignés.

Les déplacements de votre crabe sont confus, ne s’arrête pas toujours là où l’on pense qu’il va s’arrêter ce qui peut rendre l’expérience pénible dans certaines situations, notamment pendant des combats à ennemis multiples. En effet, il arrive également, sous le coup de la colère, de bourriner sa manette comme un dératé, et généralement ça fonctionne.

Toutes ces notions rendent le jeu amusant pendant une bonne heure. Pas plus.

Choisis-moi, fais pas ta pince

Avec un total de 23 types de crabes différents, c’est un véritable plateau de fruits de mer qui vous est offert. Et il s’avère qu’il y a une véritable différence entre chaque “race” disponible : vous pouvez privilégier la rapidité au détriment de la force, certains ont des pinces bien plus longues permettant d’avoir une meilleure portée d’attaque, alors que d’autres plus tank sont plus difficiles à retourner sur le dos.

De plus, avec pas moins de 48 armes différentes, il est amusant de les essayer les unes après les autres, même si certaines armes sont sensiblement similaires, en tout cas au niveau du ressenti. Enfin, 11 niveaux nous sont proposés.

Ceux-ci sont assez réussis. Que ce soit les plages plutôt bien modélisées ou bien l’intérieur d’une salle de trône d’un château, cela renforce l’esprit loufoque du jeu en nous mettant dans des situations improbables. L’amusement est présent, en tout cas à ce niveau-là.

Du bon hard rock vient couronner le tout pour nous donner un contraste entre une épique violence et une vulgaire bagarre de crabes rendant l’ambiance (délicieusement) ridicule à son paroxysme.

Abyssalement votre

Avec un mode Histoire, Versus et en ligne, il s’avère que le jeu n’a pas du tout oublié le multijoueur. En effet, au-delà du 1 contre 1 traditionnel, il est possible de faire du 2 Joueurs Coop et il s’agit clairement du mode le plus excitant de Fight Crab. Il est facile de s’emmêler les pinceaux avec quatre pinces au lieu de deux, ce qui peut donner des situations assez cocasses.

Malheureusement, il est (encore une fois) ici question d’un amusement d’une bonne heure grand maximum. Le problème récurrent de ces jeux à la déconne facile est que l’objectif est très vite rempli, et c’est tout. Le reste passe vite aux oubliettes :

Dans le mode Histoire, vous pouvez augmenter les attributs de votre crabe (moyennant thune) tout au long de votre progression, acheter de nouveaux crabes ainsi que de nouvelles armes. Le schéma semble simple et efficace, mais si le sujet est “déconnant”, le reste ne suivra pas. On ne sent pas concrètement les changements effectués à son personnage à chaque level up, on enlève le côté “évolution du personnage” pour au final, ne laisser place qu’au bourrinage de boutons dans l’arène.

Verdict

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici