PGW 2018: la démo de Devil May Cry 5

DMC5-front

C’est au tour de Capcom de promouvoir son prochain poulain avec une démo resplendissante.

Nous avons pu essayer Devil May Cry 5 sur l’immense stand Xbox, aux côtés de Resident Evil 2 ainsi que Tom Clancy’s: The Division 2. Une démo jouable a été prévue spécialement pour l’occasion, ce qui nous permet d’avoir un premier avis quand au futur opus de Dante & co.

dmc5-img1

Nous sommes aux commandes de Nero, le fils de Vergil apparu pour la première fois dans Devil May Cry 4. La démo nous jettes directement dans le vif du sujet, à savoir des ruelles sombres et gangrenées dans lesquelles nous aurons affaire à un certain nombre de démons bien dégueulasse. La claque est totale : les graphismes sont splendides. Que ce soit votre personnage, les ennemis, les décors, l’esthétique des attaques, nous avons l’impression de jouer une cinématique. Jusqu’au moindre détail, la magnificence artistique nous transportes dès les premiers pas dans l’univers lugubre et apocalyptique de Devil May Cry 5.

DMC5-stand

La jouabilité est quasiment identique à celle du précédent opus. Nous prenons un malin plaisir à enchaîner attaques de mêlée et attaques aux flingues, tout en utilisant le pouvoir du bras de Nero.

Par ailleurs, différents pouvoirs sont disponibles pour ce personnage, que l’on peut acquérir sous forme d’objets consommables. C’est-à-dire qu’au fur et à mesure de notre progression, les ennemis looteront ces fameux pouvoirs qui ont chacun quatre charges disponibles. Il faudra donc les utiliser avec parcimonie. En effet, il vaut mieux garder quelques charges pour les bosses plutôt que tout lâcher sur des monstres de seconde zone. C’est en tout cas ce que la démo essaie de nous faire comprendre.

Devil-5

La démo se termine par un boss, pas si simple que ça, mais pas très difficile non plus. Les patterns sont rapidement compris, quand bien même il faudra forcément se prendre une baffe du Colosse pour savoir comment ce dernier fonctionne. Devil May Cry 5 ne lésine pas sur les effets de styles de caméra, pour le plaisir des yeux et des oreilles, avec des choix artistiques toujours pertinents et classieux.

Notre peur reste tout de même que, comme son prédécesseur, le fait que chaque scène soit magnifique sous tous ses aspects rendent le jeu trop court. Un doute pour l’instant infondé, cela va sans dire.

La hype est totale pour ce titre, il nous tarde de mettre la main sur le jeu complet pour voir ce qu’il a vraiment dans le ventre.

Devil May Cry 5 arrivera sur Playstation 4, Xbox One et PC le 8 mars 2019.

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés baston et des astuces pour améliorer votre jeu !

Laisser un commentaire