[Test] – Shovel Knight Showdown : Pellerinage en terrain connu

0
216
Le logo du jeu Shovel Knight Showdown avec les personnages à l'occasion du test

Le chevalier à la pelle se met à la baston dans Shovel Knight Showdown, et il ne s’en tire pas si mal que ça. Tout ce qu’il y a à savoir sur le jeu dans notre test.

Emblème du jeu de plateforme rétro, Shovel Knight n’a plus grand chose à prouver dans ce domaine tant il est devenu iconique. Faisant quelques apparitions ça et là dans quelques jeux de combat type Blade Strangers, Brawlhalla et Rivals of Aether, il n’avait pas encore eu droit à un épisode dédié à la baston. C’est désormais chose faite avec Shovel Knight Showdown, qui pour le coup emprunte au répertoire Smash Bros.

Se battre comme dans les années 80

À l’instar des précédents opus de la franchise, Shovel Knight Showdown présente des graphismes dignes de la Nintendo première du nom et verse donc dans le rétro avec un zeste d’art du pixel qui est toujours aussi efficace. Visuellement, la sauce prend et le soin apporté à cette ambiance graphique est appréciable.

Rien de transcendant cependant, il n’y a pas de surprise véritable.

Des diamants ou la vie

Vos deux principales missions sont de sauter d’une plateforme à l’autre dans un niveau et de détruire toutes les vies des adversaires, ou alors de collecter un certain nombre de diamants qui apparaissent aléatoirement à différents coins de l’aire de combat.

Parfois immobiles, parfois mouvants, parfois jonchés de personnages non-joueurs vous cherchant querelles, les différents théâtres (au nombre de 29) divertissent suffisamment pendant l’action et rendent l’expérience d’autant plus drôle.

Plus on est de fous…

En tout et pour tout, l’aventure commence avec huit combattants; ce qui est peu. Une fois que l’on parvient à tout débloquer, on obtient un total de 20 personnages, ce qui est bien mieux.

Cerise sur le gâteau : Deux codes de triche (le genre de pratique quasi-disparue à notre époque) permettent apparemment de débloquer tout le monde, l’un temporairement et l’autre définitivement. Après plusieurs essais infructueux, nous avons abandonné, mais il semble que cela fonctionne bel et bien.

Des potes sinon rien

Les modes de jeu de Shovel Knight Shodown sont au nombre de deux : Histoire et Combat. Le premier offre donc une succession d’affrontements avant le boss final, tandis que le second permet d’affronter jusqu’à trois autres concurrents, IA ou joueurs. Pour ces derniers, s’ils ne sont pas près de soi, la seule façon est d’inviter des amis Steam à jouer. Pas de matchmaking disponible avec de parfaits inconnus, ce qui est extrêmement dommage et presque… inexplicable ?

Jouabilité un peu basique

Avec son esprit Smash Bros. en 2D assumé, le jeu est amusant mais une fois passé l’heure de jeu, il faut bien se rendre à l’évidence que la palette de coups et de possibilités de chaque personnage semble un peu trop légère pour pouvoir envisager autre chose qu’une expérience occasionnelle.

Verdict

Shovel Knight Shodown est divertissant, sympathique, peu cher (8,99 €) et globalement bien fait. S’il s’agit plus d’un DLC de Shovel Knight plutôt que d’un titre à part entière, cet épisode n’en reste pas moins un bon disciple de Smash Bros. qui, sans toucher les étoiles, remplit son rôle à merveille. Son absence de matchmaking en ligne et son gameplay un peu léger ternissent légèrement le tableau sans toutefois le noircir de trop.

7-10-note-exobaston-test
C’est bon C’est mauvais
Les graphismes rétroPas de matchmaking
Amusantgameplay peu profond
Peu cherC’est un DLC ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici