[Test] – Darksiders 2 : Deathinitive Edition Un beau Faucheur sans être fauché

2
165
darksiders 2 Deathinitive Edition

7 ans plus tard, cet opus au combien réputé refait surface avec un p’tit coup d’polish.

Darksiders 2 : Deathinitive Edition est arrivé sur Nintendo Switch. Cette édition regroupe le jeu accompagné de l’intégralité des DLCs sortis, ainsi que les bonus de précommande de l’époque.

Initialement sortie en 2012, cette nouvelle version a été modifié sur plusieurs facettes. Tout d’abord graphiquement, avec un support en 1080p, les décors ont été retravaillés, et les skins d’armes et armures se sont fait une beauté.

Reste à savoir si son arrivée chez Nintendo est honnête et nous propose du concret. Attention, c’est maintenant.

La Mort brille de mille feux

Sans être flagrante, la différence entre cette version et la précédente se fait ressentir assez facilement. En effet, notre héros, Mort (même si Death c’est plus stylé) est bien plus nette, surtout au niveau des détails de la modélisation du personnage. Il en est de même pour ses armes ainsi que pour les sprites de ses techniques.

Les décors ont reçu une légère refonte graphique plus qu’appréciable, mais certaines textures n’ont pas été retouchées. Ce qui peut parfois provoquer un contraste assez laid lorsqu’un décor neuf et un “Vintage” sont côte à côte. Cependant, on peut leur pardonner cette erreur si on se concentre plutôt sur le travail réalisé pour l’éclairage en général, beaucoup plus propre que sur l’œuvre original.

Mais la console en souffre. Il s’avère que les temps de chargements sont nombreux, et ont lieux à des endroits aléatoires, pas seulement en entrant dans une nouvelle zone (par exemple).

Enfin, les différents PNJs et autres bosses n’ont pas été vraiment retouchés, juste un petit coup de lissage histoire de ne pas faire tâche à côté du reste.

Un décès à emporter

Il s’avère que le jeu est très appréciable en version portable de la Nintendo Switch. Malgré une sensibilité assez haute du joystick droit (pour la caméra), on s’y habitue assez vite et le gameplay est bien adapté au support.

Nous arrivons (déjà) au point noir du jeu, la gestion de la caméra. C’est d’ailleurs très récurrent pour le genre. Les phases de ballade se passent à merveille, mais une fois un combat entamé et s’il y a plus de deux monstres à affronter, la bataille se transforme très vite en fameuse “Foire à la saucisse”.

Ça part dans tous les sens, si tenté que vous souhaitez changer de focus (changer de cible), la caméra se tape des droites-gauches à n’en plus finir. L’immersion et le plaisir s’en trouvent gâchés. Il arrive même d’esquiver plusieurs affrontements juste pour ne pas avoir affaire à ce problème récurrent.

La variété des combos est quant à elle plus qu’acceptable. Il est possible de combiner la plupart des attaques et autres techniques entre elles pour avoir des résultats divers.

De plus, chaque type d’arme a ses propres enchaînements, ce qui est un élément à considérer en fonction de votre style de combat préféré. Les possibilités sont assez nombreuses pour un résultat toujours plus dévastateur.

Un superbe Beat’and’loot

Même si Darksiders 2 est déjà un très grand nom du jeu vidéo, il est toujours bon de noter que le contenu est conséquent.

En effet, la Deathinitive Edition regroupe la totalité des DLCs disponibles, avec bon nombre d’armes et armures supplémentaires, ainsi que plusieurs quêtes secondaires assez intéressantes. Cela va sans dire que la durée de vie du jeu s’en trouve considérablement augmentée.

Ce n’est en effet pas qu’un ramassis de contenu sans importance. Les nouveautés apportées ajoutent beaucoup de piment dans l’aventure. Bien que parfois redondant (quelques missions, pas plus), le gameplay reste assez dynamique et nerveux pour ne pas s’ennuyer pendant de longues heures.

7-10-note-exobaston-test

Verdict

Darksiders 2 : Deathinive Edition n’est pas qu’un vulgaire portage sur la Nintendo Switch. Ce jeu, pilier de la destruction massive de hordes ennemies en tout genre, est enfin disponible sur un support portable.

Des problèmes de caméra et quelques soucis ça-et-là peuvent rendre parfois l’expérience éreintante, mais cette malédiction existe depuis la sortie initiale du jeu. C’est juste dommage que les développeurs n’en aient pas profité pour l’améliorer.

Avec ses graphismes réajustés au goût du jour, cet opus ne se moque pas de sa communauté, et c’est un très un bon moyen pour se mettre (ou se remettre) dans l’aventure de Death.

C’est bon                                                         C’est mauvais

• Des graphismes revisités…                • Une caméra souvent affreuse en combat

• Un gameplay satisfaisant                   • Les temps de chargements conséquents

• Du loot, du loot et encore du loot    

• La portabilité du jeu 

Ce test de Darksiders 2 : Deathinitive Edition a été réalisé avec une version physique sur Nintendo Switch, gracieusement fournie par THQNordic.

Notre test de Kill la Kill : IF est ici.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici