[Test] – Sega MegaDrive Classics – C’était mieux avant ?

megadrive-front

Rappelez vos amis d’enfance, une séance de jeu s’impose.

Et une nouvelle compile, une ! La dernière remonte à 9 ans déjà. Après Sega Megadrive Ultimate Collection (2009), c’est au tour de Sega Mega Drive Classics de prendre la relève ! Certains jeux iconiques sont restés, d’autres ont été remplacés. Ce genre de compile rappelle beaucoup de souvenirs et réaffirme qu’un gameplay simple et efficace peut fonctionner parfaitement. Alors, réchauffé ou bien foutu ce Sega Mega Drive Classics ? Très bonne question.

Vise un peu ma collection

mega-classics-img1

 

 

 

 

 

 

 

 

Peu seront ceux qui ne trouveront pas leur bonheur dans ce melting-pot de licences mythiques. C’est bien simple, la plupart des genres (qui existaient à l’époque évidemment) sont représentés. Du RPG (Phantasy Star 2-3-4) de la stratégie/tactique (Shining Force 1-2), du jeu de plateforme (Sonic The Hedgehog 1-2 et 3D), du puzzle game bien basique (Columns 1-3)… Mais surtout du beat’em all ! Du vrai, du beau ! Cette compilation nous propose la trilogie Streets of Rage, la trilogie Golden Axe, mais aussi le délicieux Comix Zone avec ses niveaux façon bande dessinées, le terrible Gunstar Heroes qui fait encore aujourd’hui preuve d’un gameplay efficace et dynamique, le très nerveux Alienstorm, et enfin l’infernal Altered Beast.

Voilà de quoi occuper ses après-midi pour les assoiffés de baston tout univers confondu. Les faits sont là : avec un total de 53 jeux, le bouquet est très bien garni et le plaisir est présent. Chapeau.

C’est juste un émulateur ?

mega-classics-img2

Que nenni, fifrelin. Cette belle collection de jeux vidéo est enveloppée dans un très bel habillage. Après une cinématique d’introduction sublime et fidèle à l’esprit de l’époque de la Megadrive, arrive le menu du jeu qui s’apparente à la piaule d’un gosse des années 80-90 (On a un petit indice sur le public ciblé).  Sur le bureau se trouve la zone « extra », dans laquelle se situe la liste des trophées mais également plusieurs défis à effectuer (une petite vingtaine).  C’est toujours bon à prendre si le syndrome du « j’sais pas à quoi jouer » intervient, ça peut aiguiller quant au choix du jeu.

On se fait une game après l’école ?

mega-classics-img3

La Megadrive, comme la plupart des consoles rétros d’ailleurs, prend très à cœur la notion de multijoueur. La majorité des jeux de l’époque propose un mode deux joueurs dès le menu, chose assez rare pour les jeux actuels. De plus, le multi local fonctionne (évidemment) parfaitement, mais le multi en ligne laisse à désirer.

mega-classics-img4

Mon Dieu, que ça lag. Aucune session chez Exobaston n’a été complétée sans un lag et/ou même un crash. C’est tout de même fort regrettable qu’en 2018 on arrive à lagguer sur Golden Axe, alors que le multijoueur en ligne est quasi-omniprésent aujourd’hui sur des jeux bien plus gourmands en termes de serveur.

Conclusion

 

note-8-10-dragon's-crown-pro-atlus

Difficile de s’ennuyer face à tant de monstres de l’histoire du jeu vidéo. C’est la compilation parfaite en termes de sélection, représentant les mastodontes de plusieurs genres pour avoir toujours quelque chose sous la dent à chaque séance de gaming. De plus, le menu qui nous est proposé fait plaisir aux yeux. Il est ergonomiquement réussi, centré sur votre télévision cathodique qui n’attend que le branchement de la péritel. On regrettera le multijoueur, pas stable pour un sou. Mais bon, une mise à jour et ça repart.

 C’est bon

  •  53 jeux
  •  Bonne sélection de jeux
  •  Bien habillé (Menu, cinématique d’introduction)
  •  Toujours plus de défis pour une durée de vie améliorée
C’est mauvais

  • Multijoueur instable

Ce test de Sega MegaDrive Classics a été réalisé sur Playstation 4 avec une copie numérique du jeu, gracieusement offerte par Sega.

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés baston et des astuces pour améliorer votre jeu !

Laisser un commentaire