[Test] – Explosivement vôtre : Super Bomberman R

bonberman-front

Ressortez les manettes, et faites sauter vos potes.

Notre cher Bomberman a 34 ans ! Notre petit héros poseur de bombe n’a pas moins de 99 jeux à son actif ! Et quand bien même ce n’est ni un jeu de baston ni un beat’em all, on avait la fâcheuse envie d’exploser des trucs. Le dernier en liste, Super Bomberman R, est sorti il y a plus d’un an sur Nintendo Switch à l’occasion du lancement de la console. Il nous parvient enfin aujourd’hui sur PC via Steam (et vous pouvez l’acheter chez notre partenaire GamesPlanet pour pô cher), Playstation 4 et Xbox One pour retomber en enfance et s’exploser entre amis comme le veut la tradition ! Ce nouveau jeu Bomberman s’autoproclame digne héritier de l’excellente série des Super Bomberman.

Un jeu avec une recette aussi simple et efficace ne peut en aucun cas être une purge, c’est indéniable. Chaque nouvel opus de cette licence s’intéresse (du coup) à ce qui enveloppe cet Action Party Game. Mais Quid de ces fameux ajouts ? Paroxysme de l’amusement ou illusions artificielles ?

  •         Plein de modes ! Plein !

bomberman-7

Une fois passé l’écran d’accueil, il faudra déjà choisir entre deux modes : Standard et Grand Prix. Le mode Standard renferme l’essence de Bomberman, à savoir le mode bataille, en local et/ou en ligne, le mode histoire et la boutique pour s’acheter pleins de goodies grâce à l’argent récolté par vos victoires. Le mode histoire se veut classique, avec le schéma de base : pour chaque monde, 8 niveaux + 1 boss à la fin (2-1, 2-2, etc…). Quant au mode bataille, il contient (en ligne uniquement) une ligue compétitive qui permet de gravir les échelons pour ainsi prouver au monde qui est le plus fort des poseurs de bombes.

bomberman-8

Passons au mode Grand Prix. Celui-ci regroupe de nouveaux modes de jeu : le mode Crystal, le mode Checkpoint et le mode Classique.

bomberman-12Le mode Crystal consiste à récupérer le plus de cristaux possible sur la map, et survivre jusqu’à la fin en ayant amassé un maximum de butin. Se faire toucher équivaut à perdre une certaine quantité de cristaux, qui pourront être ramassé par l’adversaire. Le gagnant est celui qui aura le plus de butin sur lui à la fin du décompte.

bomber-3

Le mode Checkpoint consiste à capturer des points et à les garder le plus longtemps possible (ce mode est généralement appelé « Domination » dans la plupart des autres jeux). Il y a trois checkpoints sur chaque map, un à 20 points et deux à 10 points. Celui à 20 points est toujours placé au milieu de la carte. Capturer un point vous fera gagner des points sur la durée. Deux sortes de victoire sont possibles : soit, un peu comme le mode Crystal, l’équipe qui détient le plus de point à la fin du compte à rebours gagne, ou bien il faudra réussir à capturer ET garder les trois points pendant une vingtaine de secondes.

Enfin, le mode Classique se réfère au traditionnel Deathmatch : C’est un bomberman classique avec respawn. L’équipe qui a tué le plus de personnages à la fin du décompte a gagnée. Les trois modes sont jouables en 1v1, 2v2 et 3v3.

Une ligue compétitive est bien sûr de rigueur pour le mode Grand Prix également. Deux classements à monter, deux !  Tout cela nous démontre l’envie des développeurs de nous offrir quelque chose de nouveau. Il est vrai qu’en trente ans de carrière, Bomberman (sauf dérivé exotique, comme Bomberman Hero) n’a jamais changé son gameplay. Mais c’est l’essence même de ce jeu ! Si on lui enlève cette vue du dessus, ces maps toutes carrées, ce n’est plus Bomberman et tout le monde se désintéressera de la licence. Si, faites-nous confiance, c’est ce qu’il se passera. En d’autres termes, les nouveaux modes proposés sont bons et rajoutent de la fraîcheur dans la série. Cependant, après bomberman-8une heure de jeu, on retourne sur le mode basique parce qu’on aura vite fait le tour, au final, de ce mode Grand Prix qui est redondant sur la durée. Mais on appréciera l’effort. Autre fait notable : pour la totalité des modes multijoueurs en ligne, comptez 5 à 10 minutes pour trouver une game complète, c’est-à-dire à quatre joueurs pour le mode Standard. Beaucoup de parties se feront à deux ou trois.

  •         Chérie, t’as pas vu ma Gamecube ?

bomberman-2

Tout le monde sait que Nintendo n’est pas le roi en termes de graphismes. Mais on est en 2018 les gars. Il est fort probable que ce jeu aurait pu tourner sur la Wii, première du nom. C’est pas beau. C’est kawai mais c’est pas beau. Les blocs à détruire sont pixellisés, le décor est plus lisse que la cuisse de Chun-Li, même les explosions n’ont rien d’extraordinaires. Heureusement que les quelques cinématiques en 2D du mode histoire sont là pour rattraper le coup, très bien animées avec des couleurs dynamiques, un plaisir pour les yeux. Les oreilles c’est autre chose. Bomberman qui parle, c’est comme Link qui parle, ça ne se fait pas. La totalité des Bombermans ont été doublés(en anglais uniquement) pour octroyer une personnalité à chacun des protagonistes (bleu, blanc, jaune,..). C’est en effet plus que bomberman-9secondaire dans un jeu comme celui-là, mais les dialogues sont affreux. La musique en revanche, est plutôt bonne, quoique très vite répétitive. Mais pour un jeu qui se veut lui-même répétitif dans son ensemble, ça ne choque pas, ça se marie même assez bien. Les bruitages sont également bien pensés, dans un monde ou une bombe pète chaque seconde, il n y a aucun mal de tête à déplorer, ce n’est pas criard.

  •         Durée de vie convenable

bomberman-11

Si l’on récapitule, les trois grandes lignes de ce jeu sont : le mode histoire qui se finit assez rapidement (avec tout de même trois niveaux de difficultés différents), les modes compétitifs Standard et Grand Prix, et le multijoueur local, indémodable. Mais pour finir ce jeu à 100%, il faudra débloquer la totalité des objets de la boutique. Nous avons une multitude de personnages à acheter, et pas que pour le design. En effet, certains protagonistes détiennent des pouvoirs qui leur sont propres, mais ne sont cependant utilisables qu’en PVE (mode histoire). Ensuite, il faudra débloquer des goodies pour vos personnages (guitare, épée, kimonos,..) qui se positionneront toujours en haut du dos de votre personnage. Pour le coup, le concept est assez pauvre si l’on accouple cela avec un personnage déjà très chargé nibomberman-5veau design(par exemple avec des ailes mécaniques), on préfèrera garder l’argent virtuel pour la dernière section : l’achat de stages. Clairement le plus intéressant, car les niveaux à acheter sont interactifs et dynamiques (et potentiellement coûte la peau des rouleaux). Il y en a un bon nombre, et l’envie de tout avoir se fait vite ressentir, quelle délicieuse sensation.

  •         Conclusion

7-10

En somme, un Bomberman qui remplit bien son rôle : c’est drôle, ça demande de la dextérité et des réflexes, et ça ne se finit pas en trois heures de jeu. Il y a de quoi faire en solo comme en multi, la notion de compétitivité est présente et on voudra s’améliorer toujours plus. Cependant, ça pique un peu les yeux et ils auraient mieux de s’abstenir sur le doublage des personnages, mais ce serait chipoter de bloquer là-dessus. Jouer avec vos amis reste le meilleur moyen de prendre un maximum de plaisir sur Super Bomberman R.

C’est bon

  • Pas mal de modes différents pour varier les plaisirs…
  • Un bon système compétitif
  • L’amusement est toujours présent après plus de 30 ans de gameplay similaire
  •  Une boutique bien fournie pour nous donner envie de tout débloquer
  •  Musique et bruitages qualitatifs
C’est mauvais

  • …mais on reviendra au mode classique car on a vite fait le tour
  • Graphismes très en retard par rapport à son époque
  • Doublage qui n’a pas lieu d’être(chipotage)

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières nouveautés baston et des astuces pour améliorer votre jeu !

1 commentaire sur “[Test] – Explosivement vôtre : Super Bomberman R”

  1. 4 joueurs max? Graphismes 3d basiques (comme sur dreamcast) ?
    C’est un jeu Konami, pas Nintendo, c’est vrai que les graphismes des consoles Nintendo dernieres gens pêchent, mais ils auraient pu faire un cel-shading ou juste de la 2d hd pour bomberman.
    Certes de nouveaux modes compet, mais pour le reste je prefere de loin super bomberman 5 gold cartridge sur snes (5 joueurs) et le bomberman sur saturn (10 joueurs!!! ). Les deux ont des graphismes 2d de qualité qui font anime.

Laisser un commentaire