L’actionnaire majoritaire de SNK sera bientôt la fondation du prince héritier d’Arabie Saoudite

0
281
Le logo de l'éditeur de jeux vidéo japonais SNK

La fondation MiSK de Mohamed Bin Salman sera bientôt détentrice de 51% des parts de SNK.

Nouvelle complètement inattendue et qui suscite déjà des craintes dans la communauté : l’Arabie Saoudite investie dans SNK.

La fondation MiSK du prince héritier et vice-premier ministre de l’Arabie Saoudite Mohamed Bin Salman vient d’acquérir 33,3% des part de l’éditeur japonais et projette d’aller jusqu’à 51%. Une transaction de 813 millions de riyals saoudien (182 millions d’euros) a déjà été effectuée, et l’accord stipule que 17,7% supplémentaires seront également achetés; toujours via la société Electronic Games Development Company, filiale de la fondation.

L’objectif affiché est « d’établir des partenariats stratégiques afin de participer à l’émancipation des hommes et femmes saoudiens… et de maximiser l’impact sur la jeunesse ». Un pari sur l’avenir en somme.

Il s’agit d’un nouveau rebondissement dans l’histoire économique de SNK, qui avait été racheté en 2015 par la firme chinoise Leyou Millenium.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici